Read La Sorcière de la Rue Mouffetard, et Autres Contes de la Rue Broca by Pierre Gripari Christian Biet Online

la-sorcire-de-la-rue-mouffetard-et-autres-contes-de-la-rue-broca

Il était une fois la ville de Paris. Il était une fois une rue Broca. Il était une fois un café kabyle. Il était une fois un Monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon qui s'appelait Bachir. Il était une fois une petite fille. Et c'est ainsi que, dans ce livre, vous allez faire la connaissance d'une sorcière, d'un géant, d'une paire de chaussures, de Scoubidou, laIl était une fois la ville de Paris. Il était une fois une rue Broca. Il était une fois un café kabyle. Il était une fois un Monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon qui s'appelait Bachir. Il était une fois une petite fille. Et c'est ainsi que, dans ce livre, vous allez faire la connaissance d'une sorcière, d'un géant, d'une paire de chaussures, de Scoubidou, la poupée voyageuse, d'une fée, et que vous saurez enfin la véritable histoire de Lustucru et de la mère Michel. Les sorcières et les fées d'aujourd'hui, narrées par le génial conteur et ses petits voisins de la rue Broca, à Paris. Pierre Gripari s'amuse à brouiller les pistes et le lecteur s'amuse avec lui....

Title : La Sorcière de la Rue Mouffetard, et Autres Contes de la Rue Broca
Author :
Rating :
ISBN : 9782070513307
Format Type : Mass Market Paperback
Number of Pages : 151 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

La Sorcière de la Rue Mouffetard, et Autres Contes de la Rue Broca Reviews

  • Scarlet Cameo
    2018-11-20 18:46

    English review at the bottomEste es uno de los libros que me remotan a mi infancia, no porque lo leyera en de niña, sino porque fue adaptado a una caricatura, la cual tenga probablemente algunas de las mejores canciones que han aparecido en la animación para la televisión). Hace poco tiempo, un video de YT me recordo la existencia de estos capitulos y de sus cuentos, y a partir de ese momento decidí que quería leer los cuentos.Una vez que los encontré, que vaya que no fue tan fácil como esperaba, no pude evitar compararlo con la versión animada, y hay una razón para ello, son practicamente identicos, omitiendo el hecho de que (en un cuento) parecen dos hermanas que en la animación son desconocidas, estas historias son identicas, basicamente los dialogos y la historia están calcados. Reconozco que el hecho de que la música me encanté, provoca que me incline a que me guste más la versión animada, pero estos cuentos tienen cierta inocencia y rareza que los hacen adorables, además de que los niños y el narrador son bastante agradables, aun cuando los vemos poco tiempo, este sirve para notar que realmente no son tontos, especialmente cuando se introducen en las historias.El cerdito listo: ★★★☆☆Cuando un cerdito glotón queda fuera de las constelaciones del cielo decide vengarce robando la estrella polar ¿Qué podría salir mal? A parte del hecho de tener al Sol, la Luna y la Aurora enojados contigo, y los desastres sucedidos a falta del punto de guía en el cielo, yo diría que nada.Un cuento bonito, pero con personajes demasiado desagradables.El par de zapatos: ★★★☆☆Un par de zapatos vivía felizmente en su caja hasta que son comprados y separados constantemente, lo que lleva a su búsqueda insaciable para lograr permanecer juntos.Una linda historia de amor que nos muestra los problemas por los que puede atravezar cualquier pareja. El diablito que quería ser bueno: ★★★★☆Un diablito tiene el deseo de hacer siempre las cosas bien, independientemente de cual sea la situación, por lo que comienza la escalada para alcanzar un lugar en el cielo.Divertida e inusual, este cuento nos enseña a no juzgar por las apariencias...y que ser bueno sólo es cuestión de querer serlo.Diario amoroso de una papa: ★★★☆☆Una papa que deseaba ser papa frita es deformada por un niño travieso, pero al mismo momento adquiere la capacidad de hablar.No siempre lo que deseamos es lo correcto, especialmente cuando hablamos desde el desconocimiento, y la vida siempre nos lleva por otros caminos que ni siquiera habíamos contemplado.La historia de Lustucru: ★★★☆☆Ni siquiera explicaré de que trata dado que no es tan atractivo, pero el amenazar con comerse al gato, aunque no me agrada por algunas razones, me gana.El principe Blub y la sirena: ★★★★☆Un principe desde niño se enamora de una sirena, pero su padre está en desacuerdo.Historia perfecta para demostrar que debemos anteponernos a los obstáculos para lograr lo que deseamos.Para finalizar la reseña, este es un libro para niños, que se encuentra escrito de manera en el estilo de los 60-70, o sea que dentro de todo el tono es infantil.___________________________________________This is one of the books that remade me to my childhood, not because I read it when I was a girl, but because it was adapted to a caricature, which has some of the best songs that have appeared in the animation for television. Recently, a video of YT remind me the existence of these chapters and their stories, and from that moment I decided that I wanted to read it.Once I found it, that wasn't as easy as I expected, I couldn't aboid made comparisons with the animated version, and there's a reason for that,they are practically identical , omitting the fact that (in a tale) appears two sisters who unknown at the animation, these stories are identical, basically the dialogues and history are carbon copy. I recognize that the fact that I love the music made me to be inclined to like more the animated version but these stories have some innocence and rarity that the adorable. In addition, the children and the narrator are pleasant enough, even when we see them so little time, this service to notice that they really aren't fools, especially when they enter the stories.The cunning little pig: ★★★☆☆When a gluttonous piglet stay outside of the constellations of the sky, decides to revenge by stealing the polar star, What could go wrong? Apart from having the Sun, the Moon and the Aurora angry with you, and the disasters happened because the absence of the guiding point in the sky, I would say nothing.A nice story, but with characters too unpleasant.The pair of shoes: ★★★☆☆A pair of shoes lived happily in their box until they are bought and separated, which leads to their insatiable quest to stay together.A beautiful love story that shows us the problems that can befall any couple.The Good Little Devil: ★★★★☆A little devil has the desire to always do things well, no matter the situation, so begins the climb to reach a place in the sky.Funny and unusual, this story teaches us not to judge by appearances ... and that being good is just a matter of wanting to be.A potato's love story: ★★★☆☆A potato that wished to be fried potato is deformed by a naughty boy, but at the same time acquires the ability to speak.Not always what we want is the right thing, especially when we speak from ignorance, and life always takes us through other ways that we hadn't even contemplated.The story of Lustucru: ★★★★☆I'm not going to explain what happen here because it isn't attractive, but threatening to eat the cat, although I don't like it for some reasons, it wins me.Prince Bulb and the Mermaid: ★★★★☆A prince since childhood falls in love of a siren, but his father disagrees.Perfect history to demonstrate that we must put ourselves before the obstacles to achieve what we want.To conclude the review, this is a children's book, which is written in the style of the 60-70, wich mean that the whole tone is childish.

  • Sandra
    2018-12-09 12:27

    Des années après je l'ai relu avec ma petite cousine. Les histoires sont toujours aussi drôles et mignonnes !

  • Andre
    2018-11-27 14:48

    I read this when I was 11, in Portuguese. I remember I was enchanted by the tales in this book, it was exactly what my young, fantasy-hungry mind needed at the time. I devoured this book and had my friends read it, and we would then discuss it at recess. Good memories because of this one.

  • Solène
    2018-12-11 18:42

    Dévoré alors que j'étais encore à l'école primaire, j'en garde un excellent souvenir et si je remets un jour la main sur mon exemplaire (qui est probablement dans un carton au grenier), je compte bien le relire !

  • Majda
    2018-11-16 13:25

    Un des premiers livres que j'ai lu et adoré étant petite ! C'est vraiment de très beaux contes, originaux et bien écrits.

  • Camille
    2018-11-13 20:52

    Un recueil de contes merveilleusement drôles. Mention spéciale pour La Fée du robinet, que j'ai relu avec beaucoup de plaisir ; l'auteur s'est directement inspiré du conte Les Fées de Perrault, qu'il a revisité avec beaucoup d'humour et une nouvelle morale : peu importe quel talent ou malédiction le sort nous réserve, ce qui compte est ce qu'on en fait. Bref des histoires pour nous mettre de bonne humeur !

  • NeDa
    2018-12-06 13:30

    Не, че останалите приказки от книгата не ми харесаха, но "Чифт обувки" се изкачи стремглаво в личната ми приказна класация и ме предизвика почти да я препиша тук ...

  • Ablaser
    2018-11-13 16:46

    Gripari, Pierre. (1967). La sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca. O.A. : Folio Junior.A. IntroductionLe petit livre La sorcière da la rue Mouffetard de Pierre Gripari contient sept contes fantastiques pour des enfants à partir de l’âge de neuf ans. Le livre est composé de 135 pages en incluant quinze illustrations de Puig Rosado. La vue d’ensemble la suivante donne un petit résumé pour chaque conte en évitant de vous raconter leurs fins. B. Résumés des histoires1. La sorcière de la rue MouffetardUn bon jour, la sorcière de la rue Mouffetard lit un article dans le Journal des Sorcières et décide d’essayer une recette spéciale pour se faire rajeunir. Elle se pose un problème : L’ingrédient principal pour son repas magique est la jeune fille Nadja, qui habite dans la même rue (appelée rue Broca). Les jours suivantes, la sorcière essaye de prendre Nadja, mais grâce à son père, son frère et un marin serviable, la jeune fille échappe à la sorcière et la berne. 2. Le géant aux chaussettes rougesUn bon jour, un géant qui porte des chaussettes rouges trouve que c’est ennuyeux de rester garçon. Il décide alors de se marier. Vite dit, vite fait, il rencontre dans un village la jeune fille Mireille. Mais le maire du village et le monsieur le curé ne sont pas d’accord avec le mariage. Ils convainquent le géant qu’il est trop grand pour entrer dans l’église pour s’y marier avec Mireille. Quoi faire ? Le mariage est remit par une année et le géant obtient le devoir de se faire réduire la taille pendant ce laps de temps. Le géant parcourt le monde, consulte des magiciens dans différents pays et même le pape pour obtenir la taille désirée... 3. La paire de chaussuresUne paire de chaussures qui sont mariées habitent ensemble dans une belle boîte en carton. Un jour, la vendeuse les sorte de sa boîte afin de les essayer à une dame. Les chaussures plaisent bien à cette dame. Elle les achète et hop – ils se retrouvent séparés aux pieds de cette dame. Un temps difficile suive pour le couple toujours amoureux : On les menace de la séparation, les vole, les fait cadeau, les use jusqu’à l’un des deux et percée et, enfin, les jette. Curieusement, les chaussures vont quand même arriver à faire un voyage de noces. Comment ? Je ne vous le dirai pas... Lisez le vous-même ! 4. Scoubidou, la poupée qui sait toutBachir aimerait un vélo, mais son papa n’a pas l’argent pour lui acheter un. C’est alors Scoubidou, la poupée de Bachir, qui décide de lui satisfaire son souhait. Elle est une poupée spéciale, car elle sait parler et prédire le futur. Elle quitte la maison de Bachir pour gagner une fortune assez grande pour acheter un vélo pour Bachir. Scoubidou trouve du travail sur un bateau est parte pour un tour du monde. Quand le temps arrive pour Scoubidou de demander son salaire et retourner chez Bachir, le capitaine se montre sous son vrai jour°: Il escroque la poupée de son salaire et la jette par dessus dans la mer. 5. Histoire de LustucruL’histoire du Lustucru est fascinante. Est-ce que vous saviez, qu’à l’époque des Romains, le fils d’un roi immortel nommé Lustucru était née ? Et que c’était lui qui avait conquit la Gaule et ne pas Jules César (qui était un tricheur, en vérité) ? Que c’était Lustucru, qui bâtait tout seul les Arabe, venus d’Espagne en France en l’an 732? Il conquit aussi l’Angleterre, pour le compte des Normands. Il bouta les Anglais hors de France. Du Guesclin, la Grand Ferré, Jeanne d’Arc, c’était toujours Lustucru. C’était lui qui a reconnu Louis XVI à Varennes, et lui qui a composé la Marseillaise. Ce n’était pas Napoléon qui traversait le pont d’Arcole, non, c’était Lustucru. C’était toujours Lustucru. Pourquoi est-ce que vous ne saviez pas que tous ces victoires, ces caractères de grande importance étaient toujours Lustucru ? Découvrez-le vous même en lisant l’histoire de Lustucru. 6. La fée du robinetUn bon jour, des ouvriers de la commune déplacent par hasard une fée de sa source dans un robinet d’eau. La fée devient donc une fée du robinet dans une petite maison familiale. Pendant les nuits après son arrivée, elle fait connaissance avec les deux sœurs Martine et Marie. Elle leur donne des dons différents, car elles se sont comportées différemment devant elle aussi. Martine, qui était gentille avec la fée, commence a cracher une perle après chaque mot qu’elle dit. Marie, qui n’était pas tellement gentille avec la fée du robinet, elle commence à cracher des serpents. L’histoire se développe, les filles rencontrent des gens et font des expériences différentes. La fée du robinet suit le destin des deux filles, est deviens très triste, quand elle aperçoit, que ses dons ne montrent pas l’effectivité désirée de sa part. C’est la raison pour laquelle elle décide de ne s’en mêler plus dans les affaires des hommes. Elle se marie avec un enchanteur qui libère les deux sœurs de ses dons. Ensuite, le couple disparaisse de la connaissance de l’auteur. 7. La sorcière du placard aux balaisMonsieur Pierre achète une maison chez un notaire. Il ne sait pas que la maison qu’il achète est hantée. Par hasard il apprend qu’il ne doit jamais chanter : Sorcière, sorcière, prends garde à ton derrière ! Je crois vous connaissez la nature des hommes, qui ont vraiment de la peine à ne pas faire ce qu’on les interdit. Monsieur Pierre alors dit la petite formule par mal chance et une sorcière apparait. Pierre la prie pour sa pitié, mais la sorcière reste dure. Elle lui pose une énigme qu’il faut résoudre en ayant trois chances. Pierre doit demander la sorcière une chose que serait impossible pour elle à lui apporter. Mais comme Monsieur Pierre est malin, il demande l’aide de son petit ami Bachir et ses amis animales. Mais comment ils font pour rouler la sorcière vous devez lire vous-même.C. Explication de mon choixJ’ai choisi le livre « La sorcière de la Rue Mouffetard » à cause de sa composition en plusieurs petits contes fantastiques. Habituellement, je préfère des livres qui sont plus reliées à la réalité. Cette fois, j’ai fait une exception, car l’histoire de La paire des chaussures m’a saisi quand je la lisais entre autres à la bibliothèque de la Sentimatt. Mon choix est ainsi tombé sur La sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca de Pierre Gripari. D . Le langage et le contenu du livreLe langage utilisé dans La sorcière de la rue Mouffetard est clairement un langage pour des enfants. Les phrases sont construites d’une manière simple et courte. Le style dans lequel les courts contes sont racontés est d’un humour empathique et fin. Le contenu des histoires rassemble des contes fantastiques traditionnels, car la plus grandes partie des protagonistes est empruntée de ce genre littéraire : Il y en a des géants, des sorcières, des fées etc. Néanmoins, les actions ne suivent pas les logiques typiques des contes fantastiques traditionnels et présentent peu des motifs moraux. Le déroulement des histoires semble d’être tous libre des conventions littéraire. Cela leur donne une fraicheur inattendue.E. Le livre comme lecture en classe.Le livre de Pierre Gripari offre beaucoup des possibilités à travailler en classe en niveaux secondaire. Les contes sont assez courtes mais néanmoins plaines d’action. Chaque histoire prend plusieurs tournures inattendues, les caractères se développent en s’adaptant à des nouvelles situations. Je peux bien m’imaginer de travailler avec ce petit livre pour introduire la lecture en français en cours de français langue étrangère en 7ième classe. Le vocabulaire utilisé dans les histoires suit la tradition des contes fantastique des frères Grimm. Beaucoup des élèves ont des connaissances de ces histoires particulières, car ils sont devenus un élément du patrimoine en Europe (est sont souvent incorporé dans des films, des BD, des histoires etc.). Pour une introduction de la lecture on pourrait activer ce savoir préalable des élèves par des exercices de vocabulaire ou en regardant ou écoutant des medias audio- et/ou –visuels. Pour introduire la lecture elle même, je propose le choix d’une histoire courte du livre et de la lire en haute voix devant la classe. Peut-être en pourrait faire ce cours interactive en posant des questions, ou en laissant les élèves deviner comment l’histoire va se développer. Comme variation, on pourrait aussi utiliser le livre audio, qui est aussi disponible.Après cette première lecture, je laisserais choisir les élèves individuellement les contes qui les intéressent le plus. On pourrait créer des groupes qui tous travaillent sur une autre conte, les laisser développer des petits jeux de rôles, des exercices, de les faire raconter l’histoire dans leurs propres mots etc. Je pense que tous le contenu des contes est intéressante pour les élèves en niveaux de l’école secondaire un. Quand même j’exclurais l’histoire de Lustucru dans un premier temps. A mon avis, ce conte demande des savoirs préalables historiques des élèves sans lesquels ils ne seraient pas capables de comprendre ni l’ironie et ni la comique de cette histoire. Peut-être on pourrait prendre cette histoire comme base pour travailler sur quelques épisodes spécifiques de l’histoire française.Les histoires pourraient aussi servir comme des histoires d’inspiration pour des productions écrites des élèves. Pourquoi pas laisser les élèves écrire eux mêmes des contes fantastiques avec des sorcières, des géants, des poupées et animaux qui savent parler et prédire des choses incroyables ? C’est LA chance de laisser les élèves écrire des histoires qui offrent beaucoup d’espace pour la réalisation leur propre imagination, leurs idées et sont en même temps presque toutes libres des conventions littéraire.

  • Emma Larsson
    2018-11-29 20:49

    - I've only listened to "La Sorcière Du Placard Aux Balais" so far, but I'd love to listen to/read the rest of the stories too!This was cute! I found the short story as an audio book (22 minutes long) and it was perfect. It was slow enough for me to hear every word, yet not too easy because there are a lot of things I didn't understand. I'd love to come back to this story and the book when I'm more comfortable with the language! Since I didn't grasp the full story, I can't give it a fair amount of stars yet. It'll get a 3/5 for now, and maybe I'll come back and change it the day I re-listen to it and actually get the full story, as well as I listen to/read the rest of the stories in this book.Unfortunately, I have no idea who read the audio book. But his voice was very sweet, so I'd love to know who it was!

  • Touloulou
    2018-11-13 19:25

    Quel bonheur de lire un tel livre ! Qui a un certain paquet d'années, et peut paraître désuet par certains aspects, mais il est si drôle, plein de charme et ne prend pas les enfants pour des idiots. Je riais dans le métro en le lisant, et l'ai très vite fini ! Je vais faire découvrir ce roman à mes élèves sans hésiter.

  • Pato González
    2018-11-13 14:48

    Lo leí porque me encantaba la caricatura, y pensé que sería mejor que la caricatura, pero no.

  • Ann-Lee
    2018-11-29 18:27

    Kuidas see kõige tähtsam asi on jäänud ometi sisse kandmata? Siit tuleb nii palju mu lapsepõlvemälestusi ja Pistapasta.

  • Chloe
    2018-12-06 17:33

    Cette critique prend également en compte le livre : Le gentil petit diable et autres contes de la rue BrocaLa sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca ainsi que Le gentil petit diable et autres contes de la rue Broca regroupent à eux deux, quatorze contes aussi originaux que divertissants. La particularité de ces contes est qu'ils ne sont pas entièrement de la plume de l'auteur, mais proviennent de l'imagination des enfants. En effet, la préface de ces livres nous indique que l'auteur se rendait régulièrement dans la rue Broca et y racontait des histoires aux enfants qui jouaient là-bas. Au bout d'un an, il n'eut plus de contes à leur offrir, alors il leur proposa d'inventer eux-même de nouvelles histoires. Ainsi, Les Contes de la rue Broca ont été improvisés, chacun y mettant du sien. Une bien belle manière d'écrire un conte avec une vraie notion de partage ainsi qu'un retour aux sources, puisqu'ils étaient oraux avant d'être couché sur le papier.La sorcière de la rue Mouffetard ; Le géant aux chaussettes rouges ; La paire de chaussures ; Scoubidou, la poupée qui sait tout ; Histoire de Lustucru ; La fée du robinet ; La sorcière du placard aux balais ; Le gentil petit diable ;Roman d’amour d’une patate ; La maison de l’oncle Pierre ; Le prince Blub et la sirène ; Le petit cochon futé >; Je-ne-sais-qui, je-ne-sais-quoi ; voilà tous les contes présents dans ces recueils. Il serait difficile de parler de chaque histoire en détail, d'autant qu'elles sont assez courtes, aussi vais-je plutôt en parler de façon globale pour ne pas dévoiler trop d'éléments, et pour revenir sur un aspect plus technique.L'origine de ces contes est parfaitement visible. En effet, contrairement à Perrault, Grimm ou Andersen, dont les histoires demeurent sombres avec des destins peu enviables, Gripari nous livre un recueil plutôt léger où l'on ne trouve pas forcément de morale quelconque. Ces contes ne sont donc pas fait pour enseigner, mais pour s'amuser avant tout.Cependant, certains récits possèdent tout de même une once de poésie, en particulier Le petit cochon futé qui réinvente la genèse, mais on peut citer également La maison de l'oncle Pierre qui nous offre une très belle métaphore du cycle de la vie lorsque l'oncle réalise son état. Il y a également de belles leçons de vie comme dans le conte Je-ne-sais-qui, je-ne-sais-quoi, ou encore dans La paire de chaussures, faisant prendre conscience de l'importance de la bonté et de l'amour. D'autres nous indiquent que chacun peut prendre en main son existence comme il l'entend, même si cela va à l'encontre de l'opinion générale tel Le gentil petit diable. Malgré cela, il y a fort à parier que ces intentions ne sont pas exposées volontairement mais il est plutôt probable que l'imagination des enfants amena ces derniers à réfléchir sur ce qui est juste ou non, incluant ainsi certains évènements dictés par leur logique.Par ailleurs, plusieurs contes restent bien fantaisistes et basés sur l'humour. C'est donc avec plaisir que nous découvrons par exemple la véritable histoire du Lustucru de la célèbre chanson ou bien qu'il ne faut pas prononcer "Sorcière, sorcière, prends garde à ton derrière" si une sorcière habite votre placard à balai. On y apprend même qu'en composant le "S.V.M." on peut discuter avec la Sainte Vierge Marie ! Les Contes de la rue Broca nous apportent donc une bonne dose de rire, quel que soit notre âge, du moment que nous ayons gardé notre âme d'enfant.

  • Les passions de Meline
    2018-11-29 14:41

    J'ai été magnifiquement surprise par ce petit roman jeunesse qui traite de beaucoup de choses de façon intéressante. L'amour qui est traité de deux façons différentes. La reconnaissance qui ne se fait pas à sa juste valeur. Une amie qui veut tenir ses paroles. Et j'en passe …L'ensemble de ses histoires nous rend très terre à terre avec la réalité comme la fiction. L'auteur met même les adultes en gardes sur ce qu'on pourrait trouver de réel ou non. J'hésite même à dire que parfois tout semble réel dans cette rue qui semble animé d'une magie qui lui est propre.Tous les contes ont une morale qu'il faut retenir ou non mais en tout cas, je ne donnerai pas ce roman à un jeune enfant, où si il a dix ans révolu pour qu'il puisse bien comprendre chaque histoire. La rue Broca est tout ce qu'il faut pour s'imaginer un nouveau monde où tout est possible.A thousand lives with books blog's

  • Zaz
    2018-11-26 20:47

    Un recueil d'histoires courtes sympathiques, sur fond de paranormal, entre sorcières, fées ou immortels. J'ai pris plaisir à relire les histoires de début et de fin (sorcière, sorcière, prends garde à ton...), les plus savoureuses de mon point de vue. Les autres sont un cran en dessous et fonctionnent peut-être mieux avec de jeunes lecteurs. J'ai eu un moment d'égarement monétaire vu qu'apparemment certains coûts sont indiqués en anciens francs, ça fait un peu cher la consultation médicale à 3000F, mais pour le coup, c'était drôle. En bref, de l'humour et des histoires déjantées, avec un niveau de langage globalement simple, mais des passages qui peuvent être un peu choquants pour les plus jeunes.

  • Attila
    2018-11-15 20:43

    A collection of fairy tales taking place in an actual neighbourhood of Paris - Broca street and its surroundings - where the mundane life of the inhabitants mix with the supernatural - witches, fairies, sorcery, crayons that can draw living wizards, and other well-known elements from old legends and folk tales (adults would label it as "magical realism", but of course children know that there is nothing uncommon in such things).

  • Delphine
    2018-12-04 15:25

    Les contes racontés dans ce recueil ont le goût de l'enfance tant dans leur absurdité que dans leur intemporalité et leur proximité. Nelly est la fille de la voisine, Bachir notre copain de classe et la sorcière la méchante voisine. On reconnaît sa vie de tous les jours teintée de fantastique des contes de fée et d'un l'humour caustique qui porte ses coups. Mention spéciale à Lustucru, à qui Gripari a probablement volé la vedette...

  • Noina
    2018-12-11 17:41

    "Enchanteur noirCouleur du soirJe t'ai dessinéVeux-tu m'épouser ?"Petite, j'écoutais ces histoires lues par Gripari lui-même je crois, quel régal ! Ces petits contes font partie intégrante de mon enfance, au même titre que le Pogg´s ;)

  • Andres
    2018-11-16 12:55

    Excelentes cuentos y sobre todo una manera de narrar muy divertida. Los cuentos son amenos y aptos no solo para niños sino para cualquier persona que sepa gozarse ese tipo de humor absurdo e inocente pero a la vez medio malvado de Pierre Gripari.

  • Melanie
    2018-12-11 19:51

    ahaha, comment ne pas aimer les contes de la rue Broca? Je me souviens avoir dévoré ce livre, pour ensuite regarder les dessins animés basés sur le livres à la télé. Ces histoires étaient tellement drôles!

  • Nuggetsparty
    2018-11-20 14:47

    Dans la mémoire collective de tous les enfants de la génération 90s :)

  • Lea C.s
    2018-11-27 13:40

    A FRENCH CLASSIC FOR KIDS WITH A BUNCH OF REALLY NICE SHORT STORIES.

  • Aurélie
    2018-11-22 14:45

    Aucun souvenir précis, si ce n'est celui d'avoir bien ri, enfant.

  • Marie-Ève
    2018-12-04 19:43

    Contes pour enfants tout à fait géniaux, même si j'ai passé des heures d'insomnie à redouter la sorcière du placard à balais...! Et le conte qui s'intitule "Roman d'amour d'une patate" est... :)

  • Astrid
    2018-12-01 12:30

    Adorable et drôle !

  • Chirhaf Azmani
    2018-11-20 18:47

    Excellent et amusant. Mon fils de 8 ans vient de terminer ces comptes. Il a beaucoup aimé. C'est lui qui a donné 5 étoiles à ce livre et m'a chargé de dire qu'il a passé un bon moment de lecture

  • Sarah
    2018-11-14 17:39

    Tres, tres drole.

  • Sophie Roger
    2018-12-03 19:39

    Je viens de les relire à ma fille. On s'est marrée toutes les 2, ce livre est génial.

  • Charlotte Bell
    2018-12-06 16:31

    TROS TROS TROS ennuyeux

  • Melusine Parry
    2018-11-26 18:52

    Génial. Adoré, lu, relu et rerelu